Tout ce qu’il faut savoir sur le portage salarial


Conseils / mardi, avril 27th, 2021

Alternative à la création d’entreprise, le portage salarial est la solution si on veut créer une activité sans avoir à mettre sur pied une société. Il s’agit d’une parade au statut d’indépendant qui est souvent associé à diverses contraintes. Il est considéré comme le moyen le plus rapide de développer son affaire en tant que freelance.

Le portage salarial : c’est quoi au juste ?

Pour faire court, le portage salarial est la possibilité d’avoir la souplesse du statut d’un travailleur indépendant tout en bénéficiant des avantages de celui d’un salarié. Le consultant en portage, appelé également, salarié porté, aura à sa disposition les protections sociales d’un employé ainsi que la liberté d’un freelancer. Le salarié effectue un travail pour un client qui va payer la prestation à la société de portage, qui à son tour va rémunérer le chargé de mission.

A qui s’adresse le portage salarial ?

Le portage salarial est une solution qui peut s’adapter à différents types de travailleurs indépendants. Ce sont les cadres expérimentés, les employés en phase de reconversion professionnelle, les auto-entrepreneurs freelances, les consultants à l’international, les créateurs d’entreprises ou encore les retraités qui veulent un complément de revenus. Divers métiers peuvent aussi se combiner avec le portage salarial. On peut citer celui de chef de projet, d’experts en informatique, ingénieurs, les travailleurs dans le domaine du web et du digital. Sont parmi les éligibles au portage salarial également les professionnels dans l’immobilier, dans la gestion et la finance, dans le marketing et la communication, les coachs et formateurs….

Pourquoi choisir le portage salarial ?

Le premier avantage du portage salarial est la possibilité de gérer son temps. Le salarié porté est libéré des taches de gestion et administratives, et il peut se focaliser sur ses missions en développant son activité. Il bénéficie en même temps des avantages dont dispose le statut de salarié. Le statut de consultant en portage permet également d’avoir la possibilité de trouver ses propres clients en accédant aux grands comptes de l’entreprise de portage. En tant que salarié porté, il bénéficie également des formations données par la société.

Quelques points à améliorer

Le portage salarial n’est pas encore parfait, mais évolue au fil du temps. Il est important de souligner que les frais de gestion sont à la charge du salarié porté et sont déduits de son chiffre d’affaires. Cela tourne entre 7 à 10% de sa rémunération. Bien qu’il soit indépendant, l’entreprise de portage a un droit de regard sur les missions. Le tarif journalier minimum doit être de 300 €. Les cotisations sociales d’un consultant de portage sont aussi plus élevées que celles d’un simple indépendant. Mais c’est nécessaire s’il veut bénéficier des avantages complets d’être un salarié au sein de l’entreprise de portage.

La rémunération du salarié porté

Le consultant en portage est payé en fonction de son chiffre d’affaires. Comme pour tout salarié, il disposera d’un bulletin de paie qui contient toutes les charges qui ont été déduites de son chiffre d’affaires. Généralement, le salarié porté touchera la moitié nette de son chiffre dans le mois.